Bonjour, je commence la série d'articles par l'organisation de ma semaine autour d'un des piliers de mon enseignement : la responsabilisation des élèves face à  leurs apprentissages et aujourd'hui c'est à travers le plan de travail...

(Quel grand mot -pour ne pas dire GROS ;-p- hein ?!)

Tout d'abord voici mon emploi du temps du premier trimestre pour vous donner une idée :

Emploi_temps_CM2

EMPLOI_DU_TEMPS_CM2

Principes de travail

Le principe du plan de travail dans ma classe, c'est une série de trois exercices, de difficulté croissante, pour une compétence donnée, en français et en mathématiques. Les compétences sont celles prévues à la programmation hebdomadaire de trois semaines. Lors des temps de travail individuels (environ 40 minutes par jour), chaque élève choisit les exercices qu'il veut faire en fonction de ses capacités avec deux obligations : alterner français et mathématiques et ne pas faire la même chose que son voisin...

Les exercices sont à faire soit dans le fichier phtocopié (textes à trous, égalités, géométrie) soit sur feuillets mobiles, avec leur code, en ne notant que les réponses.

Voici à quoi ressemble ma première page (j'utilise un format A3 pour servir aussi de pochette dans laquelle se glissent les feuillets mobiles) :

PDT_page1

Une fois les exercices faits, chaque élève estime son besoin d'aide :

  • s'il pense avoir réussi, il continue et attend que j'ai corrigé... le week-end suivant la plupart du temps... pour vérifier si c'est correct.
  • s'il estime avoir trop de difficultés, il s'inscrit au tableau collectif pour bénéficier d'un bilan en petit groupe. Je détermine les besoins de bilan en fonction du nombre d'élèves inscrits (à partir de 4...) et je lance un bilan par jour en moyenne.

Un des grands principes de mes plans de travail (je me suis rendue compte en me baladant sur les blogs et en discutant avec mes collègues que ce n'était pas si évident...), c'est que je ne fais que pointer les erreurs

X  X  X  X  X  X

lors de ma première correction : les élèves ont donc une recherche à faire pour se corriger seuls. Pour différencier le premier travail de la correction personnelle, ils écrivent cette correction en noir.

PDT_correction1

S'ils bloquent, ils peuvent demander de l'aide ou s'inscrire au bilan mais la plupart du temps, ils réussissent très bien à se corriger en utilisant les outils de la classe...

La phase de bilan

Le bilan consiste à réunir les élèves en difficulté sur une compétence et un ou deux élèves très à l'aise. Il démarre toujours par la question d'un élève sur l'exercice qui lui pose problème et ensuite, soit l'aide est apportée par les autres, soit je refais un point au paper-board avec manipulation par le petit groupe. Les élèves repartent à leur place travailler au fur et à mesure de leur compréhension...

Pour répondre aux angoisses de certains : le bilan se fait en cours de séance de travail individualisée, après environ 10 minutes de travail... En général, ça ne prend pas plus de 10 minutes, donc ils ont le temps d'appliquer ce qu'ils viennent de voir.

La durée d'un plan

Trois semaines doivent suffire pour boucler un plan de travail.Je parle bien du temps éffectif pour faire les exercices. La correction doit pouvoir se commencer sur ce temps mais elle se prolonge sur une quatrième semaine qui permet à chacun de se poser avec les leçons de la période inscrites dans l'aide-mémoire et sur les affcihages...

En effet, le plan travaillant les notions vues pendant la période, certains n'auront pas eu le temps d'intégrer les dernières leçons alors que pour d'autres, la leçon n'aura été qu'un rappel puisqu'ils seront déjà allés voir dans les mémo de la classe pour trouver les solutions à leurs exercices (et certains élèves moyens y arrivent très bien, ils n'ont pas besoin de moi pour comprendre la notion d'adjectif épithète ou attribut par exemple...)

Au bout des quatre semaines, j'ai normalement tout vu et corrigé : les élèves n'ayant pas bouclé leur plan doivent faire les exercices manquants à la maison, que je corrigerai ensuite alors que le nouveau plan a démarré...

Demain, je vous montre comment ce travail en plan me permet de différencier vraiment les apprentissages...